Contenu pédagogique BCP


SEMESTRE 7

 

  • Unités d’Enseignement d’ossature

 

M.BSIS 7.500 – Anglais scientifique et insertion professionnelle (4h CM, 14h TD, 12h TP)

Lecture, analyse et construction d’un article scientifique : Lecture et présentation en anglais des articles – Construction d’un article simple après recherche bibliographique avec mot clefs – Utilisation de l’anglais dans la description des figures et tables pour un article.

Insertion professionnelle : Elaboration du bilan de compétence – Exploration des débouchés professionnels après un Master ou un Doctorat en Biologie – Préparation aux entretiens de recrutement. Réaction des lettres de motivation et CV – Interventions de personnes extérieures (exemples de parcours professionnels).

 

M.BSIS 7.501 – Approches Méthodologiques en Biologie (12h TD, 48 h TP)

Travaux Pratiques : Au niveau Animal (Mise en situation non stressante de l’animal – Mesure de différents types de paramètres physiologiques et analyses comportementales – Application d’un stress – Mesure de différents types de paramètres physiologiques et analyses comportementales) – Au niveau cellulaire (Mise en évidence de la réponse à un stress de différentes cellules – Application d’un stress, et visualisation de ses effets sur la mort cellulaire (western blot et RT-PCR) et sur la morphologie mitochondriale par cytoimmunofluorescence).

Travaux Dirigés et travaux Pratiques : Présentation de la démarche statistique à mettre en place pour l’analyse des résultats, positionnement des tests statistiques dans cette démarche, application pour l’interprétation des résultats obtenus durant les TP.

 

M.BSIS 7.502 – Physiologie cellulaire, neurobiologie et intégrée (40h CM, 11h TD, 9h TP)

Cours Magistraux : Système nerveux central et contrôle du mouvement – dysfonctions (maladie de Parkinson) – Fonctions et dysfonctions des neurotransmetteurs (dépression, dépendance, tabac, Alzheimer) – Neurobiologie des fonctions et dysfonctions sensorielles (audition, olfaction, gout, appareil vestibulaire, douleur) – Neurobiologie des comportements ingestifs (dysfonction de la prise alimentaire dans l’obésité, diabète) – Neurobiologie de la mémoire, de l’apprentissage, et des cycles sommeil-éveil – Adaptations physiologiques aux situations extrêmes: effort intense, altitude, plongée.

Travaux Dirigés : introduction TP, analyse des documents.

Travaux pratiques : Administration par stéréotaxie, dissection cérébrale, diurèses.

 

M.BSIS 7.503 – Communications et interactions cellulaires animales (44h CM, 16h TD)

Cours Magistraux : Structure et rôle de la matrice extracellulaire dans les interactions entre cellules au sein d’un tissu – Structure moléculaire des protéines impliquées dans l’adhésion des cellules animales entre-elles ou avec la matrice extracellulaire – Rôle de la matrice extracellulaire dans les voies de signalisation intracellulaire – Etude des voies de signalisation déclenchées par les récepteurs à 1 et 7 segments transmembranaires – Structure et mode d’action des récepteurs nucléaires aux hormones liposolubles – Signalisation cellulaire associée aux stress.

Travaux Dirigés : exposé ou exercice d’un travail personnel sur l’actualité scientifique dans le domaine.

 

M.BSIS 7.403 – Bases moléculaires du fonctionnement de la cellule eucaryote (38h CM, 22h TD)

Cours Magistraux : Structure du noyau et de la chromatine, réplication et réparation de l’ADN – Fonctions des corps nucléaires (nucléole, corps de Cajal, speckles) – Biogénèse des ribosomes, implications des snoRNP dans le clivage et la modification des pré-ARN – Biogenèse des RNP (snoRNP, snRNP, télomérase, miRNP) – Transcription ( l’ARN polymérase II et l’initiation de la transcription ; structure des promoteurs polII, assemblage du complexe de pré-initiation (PIC), les facteurs généraux impliqués, le complexe Médiateur. Structure de promoteurs polI et polIII, assemblage des PIC à ces promoteurs) – Epissage : introns auto-épissables, épissage par le spliceosome des pré-ARNm nucléaires, mécanismes d’assemblage et d’action des complexes spliceosomaux – Epissage alternatif – Transport entre le noyau et le cytoplasme des ARN et des protéines – Lien entre transcription, épissage, transport des ARNm et mécanisme NMD – Mécanisme de l’initiation de la traduction chez les eucaryotes(coiffe dépendante et indépendante, régulations de la traduction) – Mécanismes impliquant les siRNA et les microRNA – Mécanismes de dégradation des ARNm eucaryotes (comparaison entre la levure et la cellule des mammifères, le rôle des PABP (poly(A) binding proteins), le rôle des ARE (AU rich elements), régulation de la dégradation) – Modifications et maturations post-traductionnelles, épissage des protéines – Protéines fluorescentes – Protéasome et dégradation des protéines – Structure des cellules eucaryotes animales (cytosquelette et mobilité des différents organites – Structure et rôle du cytosquelette au cours de la vie cellulaire) – Rôle de la dynamique mitochondriale dans les cellules eucaryotes animales.

Travaux Dirigés : Présentation sous la forme d’un exposé oral d’articles de recherche traitant de questions abordées en CM.

 

 

  • Unités d’Enseignement Optionnelles

 

M.BSIS 7.504 – Différenciation cellulaire (14h CM, 8h TD, 8h TP)

Cours Magistraux : Généralités sur la différenciation cellulaire – Mécanismes moléculaires de la différenciation – Différenciation cellulaire et développement embryonnaire – Modèles d’étude de la différenciation cellulaire – Différenciation cellulaire et cancer – Thérapie différenciation en cancérologie.

Travaux Dirigés : Présentation orale d’articles scientifiques en relation avec les cours magistraux, que les étudiants auront analysés.

Travaux Pratiques : Analyse des processus de différenciation à partir de modèles cellulaires.

 

M.BSIS 7.304 – Bases pharmacologiques des Thérapeutiques (30h CM)

Récepteurs, canaux et signalisation intracellulaire – Médiateurs et mécanismes pharmacologiques – Pharmacocinétique, métabolisme et polymorphisme – Evaluation préclinique et clinique des médicaments – Analyse d’article.

 

 

SEMESTRE 8

 

  • Unités d’Enseignement d’ossature

 

M.BSIS 8.000 – Stage

Expérience professionnelle en fonction du projet personnel du candidat (Stage de 8 semaines).

 

M.BSIS 8.501 – Immunologie moléculaire et cellulaire – aspects fondamentaux et pathologies associées (36h CM, 12h TD, 12, TP)

Cours magistraux : Mécanismes de réarrangement des gènes des récepteurs à l’antigène des lymphocytes B et T, de commutation de classe et d’hypermutation somatique. Maladies génétiques affectant le système immunitaire (immunodéficiences, cancers) ; maladies auto-immunes ; hypersensibilités. Le rôle des cytokines dans les réponses immunitaires. La régulation du système immunitaire. Les interactions entre système nerveux central – système immunitaire – système endocrinien.

Travaux Dirigés : Typage HLA et transplantations. Vaccins préventifs et curatifs. Traitements des cancers et immunodéficiences. Modèles expérimentaux d’étude du système immunitaire. Interprétation des résultats de TP. Les maladies dues aux agents infectieux transmissibles non conventionnels : les prions.

Travaux Pratiques : Etude d’enzymes impliqués dans la dégradation de la matrice extracellulaire afin de permettre la diapédèse des cellules immunitaires (zymographie). Etude de la réponse lymphoproliférative in vitro chez la souris.

 

M.BSIS 8.502 – Biologie cellulaire et moléculaire de la reproduction et du développement (36h CM, 24h TD)

Développement : Mécanismes moléculaires de l’induction du mésoderme et du neuroderme. Mise en place et fonctionnement de l’organisateur de Spemann chez les vertébrés – Analyse génétique du développement embryonnaire (drosophile, vertébrés). Présentation des gènes à effet maternel, desgènes de segmentation, des gènes homéotiques. Importance phylogénétique des homéogènes. Expression, structure et fonctions des protéines codées par ces gènes – La transition épithélio-mésenchymateuse, interaction cellule/cellule ou matrice extracellulaire, adhesion et migration cellulaires, et conséquences sur l’organogenèse.

Reproduction : Déterminisme du sexe chez les invertébrés et les vertébrés (GSD, TSD, GSD+TSD), – Ségrégation de la lignée germinale, Différenciation de la gonade et du tractus génital (différenciation, fonctions), Contrôle de l’entrée en méiose, Régulation hormonale (puberté, cycles menstruels, ménopause), Fécondation, Reproduction médicalement assistée – Placentation, Lactation – Pathologies de l’appareil reproducteur.

Certains sujets du cours seront traités en Travaux Dirigés sous forme d’analyse de publications scientifiques, et exposés par les étudiants.

 

  • Unités d’Enseignement Optionnelles

 

M.BSIS 8.503 – Modèles cellulaires et applications à l’industrie (12h CM, 18h TD)

Cours Magistraux : Introduction aux Biotechnologies – Apport des modèles cellulaires en industrie – Plans expérimentaux.

Travaux Dirigés : Apprentissage par problème APP (Mise en œuvre ; quantification des paramètres du projet ; restitution par présentations orales permettant de montrer l’avancement du projet.

 

M.BSIS 8.504 – Perturbateurs endocriniens et risque pour la santé humaine (20h CM, 10h TD)

Bases d’endocrinologie : Rôle des hormones dans les grandes fonctions chez les mammifères (Reproduction, Nutrition, Comportement…) – Notions de perturbations endocriniennes et risque pour la santé.

Exemple des estrogéno-mimétiques : Impact sur la structure et l’expression des génomes- Impact sur la différenciation et le fonctionnement des cellules – Impact sur les fonctions cardiovasculaires, respiratoires et rénales – Impact sur le comportement des individus (2h CM).

Conférence invitée : sécurité environnementale et perturbateurs endocriniens (2h TD).

 

M.BSIS 8.505 – Bases Neurobiologiques des Comportements (10h CM, 10h TD, 10h TP)

Cours Magistraux et Travaux Dirigés : Etude des comportements d’apprentissage dans les modèles animaux et chez l’homme ainsi que des bases neurobiologiques (bases anatomiques, cellulaires et moléculaires) qui sous-tendent le phénomène de mémorisation. Pathologie de la mémoire (maladie d’Alzheimer) – Bases neurobiologiques des émotions (anxiété, peur, plaisir) – Anatomie et fonctionnalité du système limbique en tant que substrat cérébral des émotions – Place des études humaines (dépression, sujet sain) et des modèles animaux dans l’étude des comportements émotionnels – Dépendance et conduite addictive – Notion de stress et troubles des conduites associées.

Les Travaux Pratiques visent à illustrer le thème de cette UE en permettant à l’étudiant de quantifier les modifications de comportement d’anxiété et/ou de mémorisation en lien avec l’administration d’agents pharmacologiques par voie générale.

 

M.BSIS 8.506 – Génétique Humaine et Génomique Fonctionnelle (20h CM, 10h TD)

Mode de transmission des maladies génétiques. Cytogénétique. Cartographie génétique. Cartographie physique. Sélection et validation de gènes candidats pour une pathologie moléculaire – Les maladies liées à l’épissage défectueux – Approches pangénomiques , analyse du génome et du transcriptome – Les modèles cellulaires. Les modèles animaux- Transmission de l’information génétique et épigénétique. Recombinaison, remaniement du génome – Détermination génétique du sexe et modification épigénétique du génome – Thérapie des maladies génétiques.

 

M.BSIS 8.507 – Bases moléculaires et cellulaires de l’oncogenèse (24h CM, 6h TD)

Nature et biologie des différentes tumeurs – Mécanismes moléculaires de la carcinogenèse – Relation cellules tumorales et stroma, la transition épithélio-mésenchymateuse et les capacités invasives des cellules tumorales – Relation cellules tumorales et cellules immunitaires – Mécanismes moléculaires et cellulaires de l’angiogenèse tumorale – Génétique et épigénétique du cancer.

 

M.BSIS 8.302 – Médicaments et ciblage thérapeutique en cancérologie (30h CM)

Vectorisation, ciblage et adressage – Oncogenèse moléculaire, signalisation et cibles thérapeutiques – Notions de diagnostic moléculaire – Médicaments de chimiothérapie – Anticorps monoclonaux – Inhibiteurs de kinase – Antiangiogéniques et anti-vasculaires – Radiothérapie – Associations thérapeutiques, potentialisation , synergie… – Thérapie photodynamique – Immunothérapie, vaccin thérapeutique.

 

M.BSIS 8.306 – Biotechnologie et vectorisation (28h CM, 2h TD)

L’UE comprend des enseignements disciplinaires et transversaux dans le domaine des Biotechnologies et de la vectorisation. Elle a pour but, (i) de donner aux étudiants des connaissances solides en biotechnologie (procédés industriels, culture primaire, cellules souches primaires), et (i) d’apporter un pré-requis au domaine des nano-vecteurs et de leurs applications actuelles et futures en cancérologie et aux méthodes de travail de type plans d’expérience.

Approche expérimentale cellulaire en cancérologie : Cultures primaires – Cultures des cellules souches embryonnaires – Cultures tridimensionnelles – Cultures cellulaires industrielles.

Nano-vectorisation en cancérologie : Types de vecteurs – Vecteurs de médicaments – Vecteurs d’acides nucléiques – Ciblage et fonctionnalisation des vecteurs – Pharmacocinétique & Bio distribution des vecteurs – Vecteurs multifonctionnels – Méthodologie de la recherche expérimentale via les plans d’expériences.